Suivez-nous
Écoutez-nous
youtube spotify

Menu

annuler-recherche

Exposition Arsenal

04 oct > 27 nov 2022

2020

Installation photographique d'Emanuel Gat

 

2020 est en quelque sorte une exposition rétrospective, retraçant lœuvre photographique dEmanuel Gat. Composée de 2 chapitres distincts, mais qui se superposent, lexposition offre une vision complète de la perception photographique de lartiste sur ses propres recherches et pratiques chorégraphiques.

 

Dans lintimité du studio, immergé dans lespace de travail de ses danseurs et collaborateurs artistiques, Emanuel Gat utilise lappareil photographique pour percer les couches visibles de laction en cours (ou de son absence) à la recherche dune empreinte visuelle autonome, à la fois des pièces chorégraphiques en cours de création, et de la présence humaine tangible de ses danseurs.

Chacun des chapitres aborde la question de linterprétation photographique dune manière différente, guidant lœil et lexpérience du spectateur à travers différents points dentrée, jusquau cœur du processus chorégraphique.

En donnant une forme visuelle aux émotions, les installations photographiques dEmanuel Gat revendiquent la priorité de lexpérience individuelle. Les photos des deux séries, « LOVETRAIN » et « GOLD », ont été prises par le chorégraphe pendant les répétitions de The Goldlanbergs (2013), et de LOVETRAIN2020, en 2020. Toutes sont prises dans un même lieu, le studio Cunningham à lAgora – cité internationale de la danse à Montpellier, avec comme seule source de lumière, la lumière naturelle traversant ses grandes fenêtres, saisissant un groupe engagé dans un moment chorégraphique, dans un espace assombri.

 

Les photographies sont orchestrées en un déroulé semblable à celui dune représentation. Elles sont présentées dans un environnement soigneusement mis en scène, et accompagnée dune bande son pour « GOLD » composée d’extraits de « The Quiet in the Land », un documentaire radio réalisé par Glenn Gould.

Ni documentaires, ni posées, ces images dégagent un sens ambigu dune réalité qui a lieu au sein dune autre. La photographie non pas comme preuve tangible du réel ou autorité qui transcende linterprétation, mais plutôt comme portraits de personnes, portraits troublants car celles-ci sont à la fois communes et au-delà de lordinaire.

 


Emanuel Gat est en résidence à la Cité musicale-Metz.
 

En lien avec le spectacle LOVETRAIN2020,
jeudi 6 oct. 20h à l'Arsenal

Galerie d'Exposition



Entrée libre


Ouverture du mardi au samedi : 13h - 18h
dimanche : 14h - 18h
Fermeture les lundis et jours fériés.

haut de page