Suivez-nous
Écoutez-nous
youtube spotify

Menu

annuler-recherche

Concert Arsenal

jeu 03 fév 2022 - 20h

Requiem de Mozart vs Messe pour Napoléon

Le Concert de la Loge, Chœur de chambre de Namur

Réserver

baroque

Distribution

sopranos Sandrine Piau, Chantal Santon
mezzo-soprano Éléonore Pancrazi
ténor Mathias Vidal
baryton Thomas Dolié

violon et direction Julien Chauvin
Chœur de chambre de Namur
Le Concert de la Loge

Programme

Giovanni Paisiello
Messe pour le Sacre de Napoléon

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem KV 626 version parisienne
 

La légende mozartienne entre en résonance avec la méconnue Messe pour le Sacre de Napoléon de Paisiello

La postérité de Mozart en France n’a pas été aussi immédiate que celle de Haydn ou de Beethoven, joués et célébrés de leur vivant. Si Les Noces de Figaro et La Flûte enchantée sont entendues à Paris respectivement en 1797 et 1801, le Requiem dut attendre le 21 décembre 1804 lors de festivités organisées à la gloire du nouvel Empereur Napoléon 1er, pour être révélé aux Français : « Plus de cent cinquante musiciens avaient été appelés pour exécuter cette célèbre composition, et un très grand nombre d’amateurs s’étaient réunis pour l’entendre. Chacun était arrivé avec une haute idée de ce chef-d'œuvre, et chacun convenait, après l’avoir entendu, que l’idée qu’il en avait conçue avait été surpassée. Plus d’une fois, malgré la majesté du lieu, et le respect dû aux saints mystères, les applaudissements ont failli éclater. » (Le Publiciste, 23 décembre 1804)

Julien Chauvin choisit de mettre en regard la version du Requiem de Mozart que les Parisiens découvrirent le 21 décembre 1804, avec la Messe du Sacre de Giovanni Paisiello, une partition grandiose et théâtrale, qui a résonné quelques jours plus tôt cette même année, le 2 décembre 1804, dans la nef de Notre-Dame de Paris pour le sacre de Napoléon 1er. 

 

Le Concert de la Loge est en résidence à la Cité musicale-Metz.

Coproduction Palazzetto Bru Zane / CAV&MA – Namur Concert Hall / Le Concert de la Loge.

Avec le soutien du Ministère de la Culture, de la Ville de Paris, de la Région Île-de-France, de la Fondation Orange et de Mécénat Musical Société Générale (ses deux mécènes principaux), de la Caisse des dépôts, du Fonds de dotation Françoise Kahn-Hamm et des mécènes membres du Club Olympe.
En résidence au Conservatoire Jean-Baptiste Lully de Puteaux, à la Cité musicale-Metz, à l’Auditorium du Louvre et au Théâtre Sénart. Artiste associé en résidence à la Fondation Singer-Polignac. En résidence croisée avec l’Association pour le développement des activités musicales dans l’Aisne (ADAMA) et le Centre de Musique baroque de Versailles.

Grande Salle

 

 

Durée 1h15 

Tarif B, de 8 à 34€

Vous aimerez !

haut de page