Menu

Spectacle Arsenal

jeu 16 mai - 20h

MONSTRES / ON NE DANSE PAS POUR RIEN

DeLaVallet Bidiefono

Réserver

« Un geste d’insoumission radicale à la dictature et à la censure »

Nourrie des influences métissées d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, soumise aux trépidations de Brazzaville, la danse du chorégraphe congolais DeLa Vallet Bidiefono conjugue puissance et délicatesse dans un geste d’insoumission radicale à la dictature et à la censure. Et c’est toute la vivacité de la création contemporaine congolaise qu’il insuffle dans Monstres / On ne danse pas pour rien. Monstres, c’est une troupe dont l’entente corporelle croît avec leur fidélité au chorégraphe et c’est un quatuor de musiciens multi instrumentistes qui portent à l’incandescence la danse organique des interprètes sur scène : on serait presque tenté de dire leur transe.


Dans le cadre du festival Passages et de Bérénice, un réseau d’acteurs culturels et sociaux en Grande Région pour lutter contre les discriminations.

 

+ rencontre après spectacle par Chéryl Gréciet
Salon Claude Lefebvre, entrée libre

Grande Salle
 


 

durée : 1h

10/20/25 €

Générique

DeLaVallet Bidiefono, Destin Bidiefono, Fiston Bidiefono, Aïpeur Foundou, Ella Ganga, Mari Bède Koubemba, Cognès Mayoukou, Lousinhia Simon : danseurs
Francis Lassus, Armel Malonga, Raphaël Otchakowski : musiciens
Rébecca Chaillon : performeuse

haut de page