Menu

Concert Arsenal

ven 13 mars - 20h

Baby Doll

Orchestre national de Metz, Yom

Réserver

Spectacle symphonique & chorégraphique

« Comment fêter dignement le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven ? Avec sa musique bien sûr, mais aussi en honorant les audaces et les fulgurances d'un compositeur qui aura toujours été politique en son temps. C'est ainsi qu'est née Baby Doll, où la 7e Symphonie se trouve embarquée dans un voyage inédit. »

Chrysoline Dupont, directrice de la programmation de l'Orchestre de chambre de Paris.

 

 

Présenté par sa conceptrice, Marie-Ève Signeyrole, comme un objet symphonique et migratoireBaby Doll emprunte son titre à un film d’Elia Kazan dont le personnage central est une jeune fille de 19 ans. Le même âge qu’Hourria, Erythréenne mariée de force à l’âge de 14 ans et veuve, qui a réussi à rejoindre Paris avec sa fille de 4 ans. Hourria qui cache sa poupée sous ses vêtements pour faire croire qu’elle est enceinte et échapper ainsi aux violences. Hourria qui incarne ces milliers de femmes mères ou enceintes qui, pour fuir la guerre et rejoindre l’Europe, bravent les mers, les murs, les barbelés, enfants sous le bras ou dans le ventre, et dont on n’entend pas la voix. Hourria conte son histoire à sa poupée, et donc à nous, dans ses campements de fortune à la veillée d’un feu. Les quatre mouvements de la 7e Symphonie de Beethoven, ponctués par la clarinette de Yom, l’entourent comme un berceau de repos éternel.


Nous vous informons que les artistes initialement prévus pour ce spectacle n'ayant pas pu faire aboutir le projet originel,  le clarinettiste Yom l’a rejoint pour lui permettre d’aller à son terme. Il en assurera donc la partie musicale avec son quatuor.


Musicien virtuose et inspiré, Yom n’a eu de cesse d’explorer nombre d’esthétiques musicales. Du klezmer traditionnel revisité aux musiques électroniques, en passant par le rock, l’americana, la musique classique et contemporaine, sans parler de formes totalement inclassables, cet insatiable touche à tout en quête d’absolu ne perd cependant jamais de vue sa vision de la musique, l’approche de l’âme humaine, un besoin d’universalité et de spiritualité qui le conduisent depuis quelques années à s’inspirer des musiques sacrées pour faire évoluer son langage.

 

Coproduction : Orchestre de chambre de Paris, Cité musicale-Metz / Auditorium, Orchestre national de Lyon, Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, Opéra de Rouen Normandie, Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne, Philharmonie de Paris.
Production déléguée : Orchestre de chambre de Paris.

Dans le cadre de Bérénice, un réseau d’acteurs culturels et sociaux en Grande Région pour lutter contre les discriminations, soutenu par l’Union européenne dans le cadre du programme Interreg VA Grande Région.

 

 

Dans le cadre du temps fort Beethoven

Grande Salle

Tarif B, de 8 à 34 €

 

Générique

Direction musicale : David Reiland
Intermèdes musicaux : Yom Quartet
Piano préparé et orgue électronique : Léo Jasset
Violon ténor, effets : Régis Huby
Grosse caisse symphonique, percussions : Maxime Zampieri
Clarinette et composition : Yom
Conception, livret, mise en scène, scénographie et vidéo : Marie-Ève Signeyrole
Collaboratrice au mouvement : Johanna Faye
Collaborateur artistique à la vidéo : Laurent La Rosa
Lumières : David Garniel
Performeuses : Anne Hanauer, Stencia Yambogaza
Performeur : Tarek Aït Meddour
Assistant à la scénographie et Directeur technique : Benoît Probst - art&Oh
Régisseur vidéo : Yann Philippe
Cadreuse : Claire Willemann

Programme

Ludwig van Beethoven : Symphonie n°7
Yom : Intermèdes

 

haut de page