Menu

Le Directeur Musical et Artistique

David Reiland

David Reiland est le nouveau Directeur Musical de l'Orchestre national de Metz.

Né en Belgique à Bastogne, David Reiland est diplômé en saxophone, direction d’orchestre et composition au Conservatoire de Bruxelles, au Conservatoire de Paris et au Mozarteum de Salzbourg. Il a poursuivi ses études auprès de Dennis Russel Davies, qui l’a invité à l’assister sur de nombreux projets avec le Mozarteum Orchester, notamment la direction de l’intégrale des symphonies de Leonard Bernstein. David Reiland complète ensuite sa formation auprès de Pierre Boulez en tant qu’assistant lors du Festival de Lucerne, David Zinman avec l’orchestre de la Tonhalle de Zurich, Bernard Haitink, Jorma Panula et Peter Gülke.

 

Après avoir remporté la première place du concours de direction d’orchestre « Melgaard Young Conductor », il est nommé chef-assistant de l’Orchestra of the Age of Enlightenment pour la saison 2011/12 et collabore avec Sir Simon Rattle, Sir Mark Elder, Vladimir Jurowski, Frans Brüggen et Sir Roger Norrington, tant au Royaume-Uni qu’à l’étranger. En décembre 2009, il devient Premier chef invité de l’ensemble United Instruments of Lucilin et se voir confier, en juin 2012, la création musicale du monodrame The Raven de Toshio Hosokawa, dont il dirigera les versions scéniques à Luxembourg, Madrid et Paris (Théâtre des Bouffes du Nord).


En septembre 2012, il est nommé Directeur artistique et musical de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, où il exercera ces fonctions jusqu’en 2017. En octobre 2017, il devient Directeur artistique et musical du Sinfonietta de Lausanne. Chef lyrique très apprécié, il est également, depuis trois saisons, Premier chef invité de l’Opéra de Saint-Étienne.


Reconnu pour ses interprétations du répertoire français tant dans le domaine symphonique que lyrique, David Reiland enregistre en 2016 avec l’Orchestre de la radio de Munich des pièces inédites de Benjamin Godard (Symphonie n° 2 op. 57, Symphonie Gothique op. 23, Trois Morceaux op. 51) et dirige à l’Opéra de Leipzig la recréation scénique de l’opéra Cinq-Mars de Charles Gounod.

Depuis 2006, il a tissé des relations avec de nombreuses phalanges, telles que le Mozarteum Orchester, l’Orchestre de la radio de Munich, l’Orchestre de chambre de Stuttgart, l’Orchestre Symphonique de Bâle ou l’Orchestre national de Belgique. Plus récemment, il a notamment dirigé l’Orchestre de Lille, l’Orchestre royal philharmonique de Liège, l’Orchestre national d’Île-de-France, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen et l’Orchestre symphonique
de Mulhouse.

 

À l’opéra, on retient ses interprétations de Mozart (Mitridate, re di Ponto à Paris, La Flûte enchantée, La Clémence de Titus à Saint- Étienne, Cosi fan tutte en tournée en Corée au cours de l’été 2018 pour le Festival d’Aix-en-Provence), Eugène Onéguine, Tosca et Nabucco à Saint-Étienne mais aussi de nombreuses œuvres du répertoire français : Carmen au Théâtre du Bolshoi de Moscou, Le Dialogue des Carmélites, Faust et Les Contes d’Hoffman à Saint-Étienne, La Sirène d’Auber au Théâtre Impérial de Compiègne, La Vie parisienne à l’Opéra de Lausanne ou encore Illiade l’Amour de Betsy Jolas à la Philharmonie de Paris.

 

Avant sa nomination comme directeur musical et artistique, David Reiland a dirigé l’Orchestre national de Metz à trois reprises en 2013 (Messe de Saint-Nicolas de Haydn et Vêpres solennelles d’un Confesseur de Mozart), 2015 (Symphonie n°40 de Mozart et Concerto pour violon de Beethoven) et 2017 (Concerto pour piano n°5 « Égyptien » de Saint- Saëns et Shéhérazade de Rimski-Korsakov).

haut de page