Menu

Musiques de fête !

Gaie, frivole, légère, la musique de fête s'écoute et se danse à la Cité musicale-Metz !

Standard de la musique dite « légère », Ah que j’aime les militaires résonne à Metz particulièrement. Son auteur, Jacques Offenbach, dont on fête en 2019 le bicentenaire de la naissance, est considéré comme l’un des « pères » de l’opérette, un genre qui alterne voix chantée et parlée avec un caractère gai et frivole. Au sortir des révolutions, le public cherchait à s’étourdir dans les plaisirs et la facilité. Et quelques décennies plus tard, on verra l’apparition du charleston
et du swing.
L’Orchestre national de Metz mettra à l’honneur des airs de Lecocq, Offenbach, Lehar et Bernstein. Et parce que la musique de fête se danse bien évidemment, la BAM propose un concert de L’Impératrice et leur disco galactique. Un petit bijou très « Belle époque » vous sera offert par Les Lunaisiens et leur programme Theresa, impératrice du petit chic canaille, cette diva du ruisseau qui sut émouvoir la bonne société avec ses chansons comme La femme à barbe ou Les canards tyroliens. Musiques de fête ! se clôt avec l’inventeur du New Musette, Richard Galliano, accordéoniste, bandonéoniste et compositeur virtuose.

haut de page