Menu

Conférence Arsenal

dim 24 mar - 14h30

Musiques romantiques françaises

Alexandre Dratwicki

Sous le règne de Louis XVI, une accusation de décadence est de plus en plus souvent adressée aux arts, et en particulier à la musique. Une solution est trouvée qui consiste à renouer avec le Grand Siècle de Louis XIV : on reprend les tragédies emblématiques comme Le Cid, Andromaque, Phèdre ou Electre en même temps qu’on propose des remises en musique « moderne » des fameux livrets de Quinault pour Lully (Persée, Thésée, Armide, Atys, etc.). Mais ce goût pour le passé se mêle aux nouvelles exigences d’un préromantisme de plus en plus sensible, dont Gluck – selon Berlioz – est la clef de voûte. Parcours au temps de l’Opéra de Paris sous Marie-Antoinette…

Salon Claude Lefebvre


 

Tout public

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Générique

Alexandre Dratwicki : directeur du Palazzetto Bru Zane

haut de page