Menu

Sarah Baltzinger

Cie Mirage

Sarah Baltzinger et sa compagnie Mirage s’appuient sur un rapport intense à la musique vivante. La danseuse messine reste soutenue par la Cité musicale-Metz alors que son projet s’épanouit dans la région ; parmi ses actions sur le territoire, un travail sur l’appropriation du corps et la transmission, réalisé auprès de détenus.

 

Sarah Baltzinger commence la danse contemporaine à l’âge de 18 ans. C’est à Metz, dans sa ville d’origine, qu’elle se forme à la danse classique et contemporaine au sein de l’école Le Ban des Arts, dirigée par MariJo Chatton et Béatrice Willaume. En 2010, elle intègre le jeune ballet SEEDS#1 rattaché à la Compagnie CobosMika dans la ville de Girona en Espagne. Elle clôture ainsi sa formation à l’âge de 20 ans en dansant et apprenant aux côtés de grands noms de la danse tels qu’Olga Cobos (première danseuse de Rui Horta), Elena Fokina, Jordi Cortès, Peter Mika et Russel Malliphant.

 

Elle débute sa carrière d’interprète très tôt. En effet, elle n’a que 19 ans lorsqu’elle est sollicitée par MariJo Chatton, chorégraphe de la Compagnie Totum et professeur à Metz, pour danser dans trois de ses créations (L’instant, Particules, Le regard des autres) et d’autres formes courtes. En 2011, à l’issue de sa formation au sein de la Compagnie CobosMika, elle intègre la cellule professionnelle de la compagnie dans laquelle elle assure un rôle de seconde distribution dans la création WISH. Elle travaille également avec la chorégraphe Laura Vilar à Barcelone, pour la création Tatlin’s tower. En 2013, Sarah Baltzinger participe à une création pour la chorégraphe française Corinne Lanselle à Paris pour un festival nommé NON-STOP.

 

Depuis quelques années, Sarah Baltzinger développe son activité en Grande Région où son implantation grandit de jour en jour. Elle enseigne régulièrement au TROIS C-L, Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois dans le cadre du programme de formation continue pour professionnels et plus occasionnellement pour le Conservatoire National du Luxembourg, le Conservatoire à rayonnement régional de Metz et l’Université de Lorraine. Elle dispense également quelques stages au niveau européen.

Vous aimerez !

haut de page