Suivez-nous
Écoutez-nous
youtube spotify

Menu

annuler-recherche

Concert Trinitaires

ven 18 nov 2022 - 20h30

The Monsters

+ Lumer + Mr Marcaille

Réserver

CH / thrash rock'n'roll

Formé à Berne en 1986, le groupe suisse The Monsters aura passé 30 ans à faire du thrash rock'n’roll en jouant aux quatre coins du globe.

Au chant, Beat-Man Zeller s’égosille à travers des textes ultras minimalistes. La section rythmique assure le vacarme à coups de saturations avec tous les potards dans le rouge. Les Monsters ont composé des titres qui sont de véritables pépites garage trash à deux ou trois accords maximum, joués avec suffisamment de convictions pour plaire aux sourds. L’aspect poétique des chansons est volontairement mis de côté, l’idée de limiter les chansons à quelques mots semble être la réponse logique, l'alternative à ce qui se passe sur cette planète en ce moment, loin du blabla général : laisser l'action parler plutôt que les mots !

Après Your’ Class I’m Thrash en 2021, le 8e album des Monsters vient de sortir en début d’année sous le nom de Du Hesch Cläss, Ig Bi Träsch. Ces bêtes de scène se sont lâchées sur disque, ne reculant devant rien et élevant la sauvagerie au rang de douceurs suisses incontournables.

 

Originaire de Hull, dans le Yorkshire, Lumer est un quartet qui joue un post-punk tendu qui n’est pas sans rappeler The Fall ou Joy Division. Le groupe envoie un genre de punk, aucun doute, mais bien contemporain, à la fois frais, unique, inquiétant. Lumer a le cran, l’intégrité et le potentiel de se hisser au niveau des grands du post-punk d’aujourd’hui tels que Shame, Fontaine D.C. ou Viagra Boys.


Rodé au mouvement dès l’âge de 2 ans par un premier voyage en Roumanie, Mr Marcaille commence l’apprentissage du violoncelle à 7 ans. C’est à 8 ans qu’il se fait pour la première fois happer par le son de la guitare électrique dans le grenier de ses cousins. L’originalité de la vision de cet instrumentiste d’avant-garde, trop thrash pour être vrai, se retrouve dans une myriade de formations qui ont sillonnées les undergrounds européens.
Arnaud Marcaille semble avoir plusieurs bras: il a joué des musiques improvisées, de l’avant rock , composé pour le théâtre, joué du thrash metal et a écumé les festivals de théatre de rue.
(Kraal, Violon Profond, Trash et Tradition, Amour, Rraouhhh!...) C’est donc avec son violoncelle, ses deux grosses caisses, sa cymbale et à la voix que Mr Marcaille s’inscrit dans la longue tradition du One-Man-Band.
Mais le barbelé du folk et du blues ça gratte, et c’est avec ses propres valises qu’il se plaît à faire saigner tous les diables des dieux du rock.
 

Ouverture dès 20h

Tarifs de 12 à 18 €

haut de page